Le référencement naturel en 2014 : Faut-il réinventer la roue ?

Les techniques d’optimisation des sites web pour les moteurs de recherche ne cessent d’évoluer au fil des mois et des années. L’année 2013 a été la plus « instable » par rapports aux professionnels du référencement. De nombreuses mises à jour ont vu le jour dans des intervalles très réduits afin d’offrir aux internautes des résultats plus pertinents. Cependant, plusieurs référenceurs ont eu du mal à s’en adapter.

Pour l’année prochaine, que faut-il s’attendre comme changements au niveau des algorithmes de Google? Dans ce billet, nous essayons de prévoir les tendances SEO de l’année prochaine.

 

Le PageRank de Google existe-t-il encore ?

Le pagerank a été (jusqu’il y a peu) un facteur déterminant pour avoir un bon positionnement dans les SERP de Google. Cependant, il est de plus en plus difficile de connaitre si le moteur de recherche prend en compte réellement cet indice dans son algorithme de classement.

Pourtant, en début d’année, Matt Cutts expliquait dans une vidéo que le PageRank ne disparaîtrait pas de si tôt, un petit rappel sur ce qu’il déclarait à ce sujet:

Si le PageRank est mort, la notion de lien et son poids dans l’algorithme de Google reste cependant le premier critère pour positionner un site Web. Ainsi, en 2014, il sera encore tôt de décider si le Page Rank est mort ou pas !

 

Les nouvelles superpuissances :

Dans le but d’améliorer la qualité de ses résultats de recherche, google a développer au cours de l’année 2013 des nouveaux outils permettant de mieux affiner les résultats de recherche parmi lesquels on cite Google Authorship et Hummingbird (ou colibri).

Le “Knowledge Graph” est également un nouveau-né que tout les référenceurs francophones s’attendent avec impatience. Ce nouvel outil qui utilise l’intelligence collective du web va permettre aux internautes de chercher et obtenir instantanément des informations pertinentes sur des lieux, des bâtiments, des objets, ou des personnes que Google connaît .

 

Et pour le reste ?

Sans doutes, mettre en place une bonne stratégie de contenu qui vise à travailler d’avantage la pertinence, l’originalité et la longueur des textes publiés ainsi que la qualité des liens échangés sans oublier l’importance du « responsive design » vue le volume du trafic issue des périphériques mobiles.

 

 

Written by